Erwan STEPHAN sera en concert, dimanche 10 juillet 2016 à 17h,  à l’Espace de Médiation et d’Innovation Sociale « AU COIN D’LA RUE » 10 rue Saint Malo – BREST RECOUVRANCE.

-« Je suis un jeune pianiste compositeur et guitariste breton. J’ai commencé une formation musicale classique dès l’âge de 6 ans et débuté le piano à l’âge de 8 ans. Je me suis très vite passionné pour cet instrument et étudié les compositeurs classiques tels que Beethoven ou Bach, mais aussi des compositeurs contemporains tel que Yann Tiersen. J’ai réellement commencé à composer vers l’âge de 18 ans, âge auquel j’ai également décidé d’apprendre la guitare de façon autodidacte.
C’est ma rencontre décisive avec mon ami Patrice Marzin, ancien guitariste de grands noms tels que Felix Hubert Thiefaine ou encore Gérard Manset et actuel guitariste de la chanteuse bretonne Gwennyn, qui m’a permis de réaliser mon rêve et de concrétiser mon premier projet d’album.


Mon premier album, « Ombres et Lumières », enregistré au conservatoire du Relecq Kerhuon, sort le 16 juin 2014. Il s’agit d’un album instrumental de 12 compositions de piano, dont 5 accompagnées par Patrice Marzin à la guitare. Il regroupe principalement d’anciennes compositions que je souhaitais réunir sur un album avant de pouvoir passer à l’écriture d’un nouveau projet.
Je suis également fier d’avoir travaillé, en parallèle, avec la chanteuse bretonne Gwennyn sur un des morceaux (intitulé « Piv ») de son dernier album « Beo ». Il résulte de cette collaboration une magnifique et vibrante ode à notre terre aujourd’hui menacée.
L’écriture de mon deuxième album « When the sun misses the moon » débute quant à elle dès l’été 2013. J’ai souhaité m’engager dans des compositions de piano plus élaborées et y intégrer des éléments électroniques afin de leurs conférer une ambiance plus « atmosphérique ». Les guitares de Patrice Marzin sont toujours présentes et se mêlent harmonieusement à cet univers aérien. La guitare, légère et délicate, de David Starosta, autre guitariste de talent, sublime également un des morceaux de l’album, intitulé « The Miracle of Light ».
En composant cet album j’ai souhaité enmener mes auditeurs dans une ballade lumineuse et poétique, les propulser vers de lointains horizons, à travers l’espace et parmi les astres… »

Source : http://www.erwan-stephan.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *