Jacques Arnol nous donne désormais rendez-vous le 2ème samedi de chaque mois, à 16h, pour dévoiler, de manière passionnante et passionnée, ces recherches historiques sur d’étonnantes histoires de femmes en pays de Brest à travers les siècles.

Conférences du 1er trimestre 2017

-14.01.2017 : Louise de Keroual (1649-1734) « Une idylle royale »
-11.02.2017 : Rosalie Léon (1832-1886) « La princesse russe »
-11.03.2017 : Thérèse de Boisanger (1875-1946) « La grande dame de Saint-Urbain »

La conférence du 10 décembre 2016 retrace l’histoire de BERTHE FAQUET dite « BERTHE SYLVA » (1885-1941)

Berthe FAQUET née à LAMBEZELLEC (Finistère) en 1885 devenue Berthe SYLVA est une chanteuse qui a marqué les années 1920 et 1930.
Alors que rien ne la prédisposait à une carrière artistique, cette petite Bretonne deviendra une incontournable de lʼHistoire de la Chanson Française.
Ses airs les plus célèbres: «Les Roses blanches», «On a pas tous les jours vingt-ans» et «Frou-frou» sont encore dans toutes les mémoires.
Sa vie privée reste un peu mystérieuse, et sans aucun doute, se reflète dans ses chansons, bien quʼelle nʼen soit pas lʼauteur.
Surnommée parfois «Coeur dʼor» pour sa générosité, elle reste comme «La femme meurtrie» de la chanson française de la première moitié du XXéme siècle.
A travers quelques inédits, je vais tenter de lever un peu de mystère sur sa vie et rappeler sa carrière de chanteuse, courte mais abondante en succès.
Jacques ARNOL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *